Où sont passés les hommes?


« Non attends cinq minutes. S’il te plait, je veux qu’on parle de mes bourrelets ».

Je regarde mon clavier d’ordinateur perplexe. Moment d’hésitation. Si je suis mon envie actuelle, je ferme cette discussion facebook pour partir m’enfiler du fromage devant des épisodes de The Office. Bien sûr, cela me vaudra une plainte par sms qui finira par gâcher tout mon plaisir. Je décide donc de prendre mon mal en patience, de l’écouter (enfin de le lire) se plaindre et de tenter de le rassurer. Lui. L’homme. En train de me parler de son bout de gras inexistant. L’espace d’un instant j’ai l’impression de sortir avec ma meilleure copine.

Lire la suite

L’amour est un je/u

« Bah je l’ai trompée ».

Finalement Blondie n’est pas resté très longtemps avec sa fille parfaite. Pourtant, croyez moi elle ressemblait à Natalie Portman. Un petit bout de femme aussi jeune que magnifique. J’en étais jalouse de façon totalement égoïste. Parce que c’était blondie. Parce que c’était moi.

Mais voilà, on peut être la plus belle femme du monde et se faire quand même avoir par un gros con (regardez Eva Longoria). Blondie voulait y croire mais c’était plus fort que lui. « J’ai toujours besoin de nouveautés » m’a-t-il confié. Une phrase nulle pour dire que dans une relation il se lassait vite.

Lire la suite

L’art de prendre de la place

Finalement, je crois bien que j’ai de l’ego. Je dois même en avoir un sacrément gros au vu de mon énervement totalement injustifié de ce soir.
Que je vous explique. L’été généralement je fais de l’animation . Dans une colonie, l’an dernier je suis sortie avec F.
F est une histoire de celles qui vous laisse un sourire sur les lèvres sans vous laisser une vieille cicatrice en retour. Nous étions tous les deux animateurs, en mode fou-fou pendant trois semaines. Une amourette de vacances en somme, qui s’est finie aussi rapidement qu’elle a commencé.
Mais voilà, F et moi on s’entend toujours très bien. Concrètement il n’y a plus rien entre nous, si ce n’est une franche camaraderie. Je suis amoureuse de quelqu’un d’autre tout ça tout ça.

Comment se remettre d’une passion?

Dans un hall de gare, affalée sur un banc, totalement fatiguée. Je regarde un couple devant moi se dit au revoir sur le quai. Ils s’embrassent langoureusement à plusieurs reprises. Je suis presque gênée pour eux.
Alors que la fille rentre dans le train, j’ai l’impression qu’on a arraché un membre au garçon qui se met à pleurer à chaudes larmes. Le téoz démarre et notre preux chevalier se met à courir à coté de lui pour dire au revoir à sa dulcinée le plus longtemps possible. Le train va évidemment plus vite, l’obligeant bientôt à arrêter sa course. En se séchant les yeux notre homme revient sur ses pas. Une petite dame, bien apprêtée, visiblement touchée par cet adieu déchirant lui adresse un « Elle part pour longtemps, n’est-ce pas ?»  « Pour trois semaines », répond notre Roméo avec une moue terrible.

Les amours imaginaires

Pop corn et pyjama en pilou, me voilà armée pour un bonne soirée devant une guimauverie visuelle: orgueil et préjugés. J’ai beau connaître le film par cœur je suis toujours agréablement surprise par le personnage de Monsieur Darcy. Cet homme si loin de mon ordinaire. Classe, généreux, honnête, drôle..pour tout vous avouer, j’en suis amoureuse. Mais je sais qu’il n’est qu’utopie, alors je le laisse dans un coin de ma tête avec mes autres amoureux imaginaires: Marc Darcy (bridget jones), jack sparrow, wolverine, et bien d’autres.
Mais les amours imaginaires peuvent se rencontrer aussi dans la vie réelle. C’est ce qui m’est arrivée avec D.

Les présentations


« Tu nous rejoins quand alors? »

Quand je serais prête à sortir de mon trou. C’est que, j’ai toujours peur des présentations avec les amis proches. Je veux dire il ne s’agit pas d’une simple rencontre fortuite. Non, là vous savez très bien que tout au long de la soirée vous allez être jugée parce que vous êtes la nouvelle copine de leur super pote. Êtes vous assez jolie/ drôle/ cultivée? Mais surtout à la hauteur de l’ancienne? De celle que tout le monde appréciait, que dis-je, qui faisait partie de la famille avant la séparation.

Face à cela, se pose un véritable problème existentiel: je suis une vraie catastrophe pour les premières rencontres. Qu’ils s’agissent des premiers rendez-vous amoureux, amicaux, professionnels. C’est bien simple..ou je ne parle pas ou à l’inverse je suis prise d’une bonne diarrhée verbale et je me mets à dire tout ce qui me passe par la tête. Dans les deux cas ça ne manque pas..je passe pour une demeurée.

Lire la suite

Dans un couple, le texto est parfois de trop

Voici une scène classique entre une femme, son homme et son portable :

Il est loin et il vous manque. Normal, il fait froid et vous auriez préféré gazouiller dans ses bras, au chaud, plutôt que de vous acheter un plat surgelé Carrefour pour le manger seule face à une guimauverie télévisuelle. Tout en parcourant les différents choix de pennes, vous vous demandez ce qu’il peut bien faire, avec qui il est et surtout est ce qu’il pense à vous.
C’est alors que votre bras se met à bouger tout seul. Hop, c’est plus fort que tout, vous devez empoigner votre portable pour lui écrire une niaiserie par texto du style « je pense à toi ». Jusqu’ici tout va bien..

Par la suite les choses se corsent car oui… vous avez à faire à l’attente.. Normal, l’homme est sûrement en soirée et préfère la passer d’une autre façon que fixé sur son téléphone. Vous-même, vous pétez un câble lorsqu’un de vos potes (quand ce n’est pas vous) est scotché à son portable alors que vous lui racontez votre journée de boulot..Mais au lieu de raisonner dans ce sens.. vous voilà frustrée!

Lire la suite