A mon image

Depuis deux semaines, je reçois beaucoup de propositions pour travailler dans divers journaux régionaux. Mes articles ont apparemment été repérés positivement par plusieurs rédactions qui me proposent donc « d’intégrer leurs rangs ». Me voilà donc face à une impasse, J’arrête mon CDD dans deux semaines. Quel chemin dois-je prendre?

Lire la suite

Le garçon gentil ne gagne jamais?

« Et alors ? »

Nous sommes toutes pendues aux lèvres de T, un collègue de boulot. Monsieur est parti plus tôt hier parce qu’il avait un rendez-vous galant. J’ai le choix entre taper un papier sur les travaux municipaux ou suivre mon feuilleton de l’été à savoir « mais quand T trouvera l’heureuse élue ?». C’est tout décidé..

« Ca c’est bien passé. J’ai joué la carte du connard », nous avoue-t-il avec un sourire.

Lire la suite

Les amours imaginaires

Pop corn et pyjama en pilou, me voilà armée pour un bonne soirée devant une guimauverie visuelle: orgueil et préjugés. J’ai beau connaître le film par cœur je suis toujours agréablement surprise par le personnage de Monsieur Darcy. Cet homme si loin de mon ordinaire. Classe, généreux, honnête, drôle..pour tout vous avouer, j’en suis amoureuse. Mais je sais qu’il n’est qu’utopie, alors je le laisse dans un coin de ma tête avec mes autres amoureux imaginaires: Marc Darcy (bridget jones), jack sparrow, wolverine, et bien d’autres.
Mais les amours imaginaires peuvent se rencontrer aussi dans la vie réelle. C’est ce qui m’est arrivée avec D.

The end

FlashBack on

« Je suis pire que toi.. »

Je suis bourrée et je marche dans une rue déserte.

Et qu’est ce que je m’énerve. J’avais dit que j’arrêterais de me prendre la tête. J’avais dit que je deviendrais adulte. J’avais dit que je reprendrais confiance en moi. Mais rien. Je suis toujours le même bout de femme un brin timbrée.

Lire la suite

Il était une fois




« Je suis amoureux ».

Je frise la crise cardiaque en empoignant mon portable. Voyez-vous, Blondie amoureux est synonyme de fin du monde. Cette idée est tellement improbable qu’il doit s’agir là d’une blague de mauvais goût.

moi: « Ça t’amuse de me faire des frayeurs dès le matin? »

lui: « Non je te jure que c’est vrai.. faut que je te vois, faut que je t’explique ».

Je ne répond pas à son deuxième message. Je cherche la caméra cachée et j’attends le prochain texto me confirmant que c’est un poisson d’avril. Il n’arrive pas. Pour autant blondie est insistant: « bhé répond! Pour une fois que je raconte quelque chose de beau! »

Lire la suite

J’ai testé pour vous..un cours de pole dance.

  C’est, peut-être, à cause d’une overdose du film « Moulin Rouge ». Ou parce que cette magnifique paire de talons en vitrine crie mon nom. Ou bien, encore, parce que les seules parties encore musclées, chez moi, sont mes doigts…mais je décide de franchir les portes d’un cours de Pole Dance au centre Spin with me à Paris.

Non, non, je n’ai pas le désir soudain de devenir gogo danseuse. Si l’exercice s’inspire des salons de strip tease, il s’agit surtout d’un véritable sport. Une discipline entre gymnastique et danse qui consiste à réaliser des figures sur une barre en fer.

Bien que sexy, le Pole Dance n’est pas exclusivement réservé aux femmes. Des hommes le pratiquent sans tabou. Mieux, ils le rendent viril. Et oui, imaginez-vous, un danseur athlétique et torse nu dans la position du drapeau (soit perpendiculaire à la barre), n’est-ce pas attrayant mesdames, je vous le demande ?

Lire la suite

Je vais bien, ne t’en fais pas.


« Attention je pique .»

L’infirmière me sourit et je détourne les yeux. A l’instant même où l’aiguille rentre dans ma peau, tout commence à me revenir. Mes bras bleus d’avoir donné trop de sang. Les quarante de fièvre. Mon corps qui semble être passé sous un tracteur. Les aiguilles sur tous mes membres. « Là où les veines veulent encore donner du sang », paroles d’expert . La douleur d’une piqûre dans le cou. Mes cris. La famille qui sert les poings. Les larmes de ma sœur. Les encouragements du petit prince.

Lire la suite