Petit guide d’élitisme à la portée de tous

Dans toutes les grandes écoles il y a les gens normaux.. et les autres. Ceux qui se voient déjà à la télévision et qui ne traîneront jamais avec les petites gens.

Ces personnes là sont douées. Il faut bien l’avouer. Elles ont souvent une culture générale phénoménale et ont pu faire le tour de monde (grâce au portefeuille bien garni de papa et maman très souvent).

Je n’ai rien contre les personnes riches alors je ne vais pas commencer à critiquer. Bon bien sûr..c’est pas toujours simple de parler avec eux. Entre les « je m’en vais au Japon cet été, puis à Miami (bon ça ne doit plus être d’actu pour le Japon ceci dit) et toi? ». « Lors de ma croisière sur le Nil, j’ai rencontré un new-yorkais qui.. ».. ou encore plus simple

« Tu viens boire avec nous? »

« Non je vais en ville »

« Je croyais que tu n’avais pas de sous. Tu vas faire les boutiques? »

« Oui..enfin pas vraiment ».

« Quoi petite cachotière ? »

« je vais m’acheter du canard WC voilà t’es contente? »

Bref..donc..

Néanmoins j’ai remarqué des petites choses assez drôles au cours de ces années, chez mes comparses plus cultivés et élitistes que je ne le serai jamais.

  • Tout d’abord l’usage de mots compliqués pour dire des choses simplistes.

Ex: Lesbienne ou homosexuelle, devient saphisme tadada..

Fatigue deviendra lassitude..

A la place de merde dois-je dire « défécation »?

  • Parler des choses comme si on connaissait le dossier depuis des lustres. Nos chers amis suivent l’actualité de façon assidue il vrai. Néanmoins.. il faut savoir que la plupart d’entre eux sont munis d’un iphone. Cet outil magique qui vous envoie des publications du monde, ou autres médias directement dans la poche. Un petit coup d’oeil et hop.. on étale « sa science » la tête haute.

  • Parler en langage twitter dans la vie de tous les jours parce que nous sommes des personnes trop 2.0 pour le monde réel. Les discussions deviennent vite totalement incompréhensibles pour le commun des mortels mais ce n’est pas bien grave.

  • Faire se sentir les autres comme des merdes quand ils le savent déjà. « Tu te rappelles quand tu as dit ça et que c’était faux..et bien sache que tes dires étaient totalement incohérents » (non sans dec?)

  • Faire se sentir les autres comme des merdes…tout court et surtout ne pas admettre qu’ils réussissent. «Quoi? Il a fait un buzz avec plus de 300 000 vues alors qu’il est juste étudiant? Non mais il est sur lepost aussi c’est trop simple ». Well..

  • Faire au moins trois blagues incluant des hommes politiques par jour.

  • Porter des robes qui coûtent un bras pour un pauvre gala de droit (soit pour vomir dessus oui oui)

  • Porter des talons pour aller à la bibliothèque étudiante et les frapper bien fort sur le sol.

  • Boire du champagne au goulot.

  • Ne pas dire « je ne sais pas ce que je fais l’an prochain », comme tout le monde et « je flippe d’être au chômage » mais « J’ai déjà des pistes intéressantes et plusieurs contacts! Mais je préfère garder le silence pour l’instant ».

  • Ne pas savoir à quoi sert à la presse locale parce que bon..c’est vrai tout le monde s’en fou des gens normaux.

  • Penser que l’Auvergne = la campagne.. Ou pour les plus gratinés: penser que dans les banlieues parisiennes, on , je cite « travaille la terre » (non non je ne rigole pas, j’ai un connu un type comme ça).

  • Prendre une bouteille de champagne en boîte de nuit branchée et se sentir « pompette »

  • Utiliser la langue de bois dans la vie de tous les jours soit sortir des phrases savantes qui ne veulent rien dire.

Voilà, voilà, n’hésitez pas à participer à ce petit guide si vous en connaissez d’autres. Pour ma part je vais mettre des boules quies. Final de foot, tous les kékés sont de sortis ihaa. Je ne rigole pas on chante « allumez le feu » sous ma fenêtre en accompagnant cet air oh combien poétique de « OUAIIIIS » et de « pouet pouet » significatifs.

Dernière précision, si l’élite passe par là, j’espère qu’elle prendra mes propos avec humour. C’est un blog, c’est pour rire (je préfère préciser, on trouve toujours des gens prêts à s’insurger contre tout et rien).

Bon dimanche et à très vite.

Publicités

14 réflexions au sujet de « Petit guide d’élitisme à la portée de tous »

  1. Et malheureusement tellement vrai (ou trèèèèès proche de la vérité) dans certains cas …

    Je rajouterais le : je me crois tout permis parce que papa/maman payent tout et que la proprio est à l'hopital.
    C'est à dire : garer 2 voitures l'une derrière l'autre dans l'allée pour le rallye 4L, rendant l'accès au garage innaccessible, et être étonné que le petit fils de la propri(aka mon pote) rale pour rentrer sa voiture au garage.
    (Alors qu'ils ont interdiction formelle de rentrer leurs voitures dans l'allée).
    J'aime les étudiants de la Catho à Lille

  2. Tres bien ecrit ce guide! Je rajouterais le mec qui te sort « ah oui les licenciements en entreprise, je connais, mon pere est DRH » quand ton pere a toi est ouvrier et que sa boite est en plein plan social.

    Sur ce, je vais aller chanter « Allumer le feu », j'ai le karaoke Johnny sur la Wii (la culture francaise, ca manque.)

  3. J'aime beaucoup cette description tellement réaliste ! J'en ai cotoyé pendant mon lycée et, ah, que je suis contente de ne plus avoir ces gens là dans mon entourage !!! :p

  4. L'instruction ne rend pas intelligent… et être intelligent ne veut pas dire instruit !
    Souvent, les gens les plus instruis que j'ai pu rencontrer étaient également très C**s !
    Alors je préfère la simplicité d'une belle personne qui a de la culture mais pas forcément les études qui vont avec 😉
    (Et là… je fais mon « instruite » ? lol)

  5. J'adore ton article ! Pour ma part, je m'inclus à la longue liste des élitistes snob, mais aussi à la liste plus grande encore des chômeurs sur diplômés, ultra fauchés qui ont grandi en ZEP.
    En fait je suis un paradoxe ^^
    Et pourtant je me reconnais à mort dans certains comportements (et pourtant j'ai bien ri !) Ce qui est curieux c'est que les autres élitistes m'énervent…de la basse jalousie sans doute !
    Je dois me faire soigner tu crois ?

  6. J'ai connu un « mon père est diplôôômate tu vois, alors je passe mon temps entre ici et le monde entier, on n'arrête pas de déménager tu vois ». Comprendre : « mon père est adjoint aux sports à l'ambassade française d'un pays quelconque, il a démissionné/a été viré et bosse à présent dans un collège. On a déménagé deux fois : pour y aller, et pour en revenir. »
    Généralement, les gens vraiment intéressants ne le disent pas à tout le monde (qu'ils sont intéressants)… C'est un bon moyen de les repérer.

  7. Ho oui je compatis, j'ai vécu ça durant 6 ans avant d'abdiquer. Mais dans deux ans je replonge. Il faut admettre que ça te rend meilleur sur certains point, mais financièrement je ne pouvais pas suivre… Pour certain c'est des gens biens coupé de la réalité…

  8. J'ajouterai « c'est vrai que tu travaille pendant les vacances, tu ne peux pas venir à Ibiza avec nous »
    Trop dommage, oui il y en a qui travaille pour payer leur étude.
    Je compatis.

  9. j'ajouterai :

    « réviser en terrasse avec un cigare et un vuiton » non, ce n'est pas une blague …

    ainsi que « mais pourquoi tu travaille cet été » ba tu vois l'ami parce que les concombres c'est ma passion ! (j'ai bossé chez un maraicher un été)

    M'enfin obn s'y habitue 🙂

  10. @kloklotuc: Merci beaucoup

    @Laraphgirl-Izaris-Galinette Dezailes: ah l'élite joiiiie!

    @Popbabe7: Alors ce karaoké? « je sais ce que c'est. Mon père est DRH » mdr..oui tu sais en effet..mais ce qui se passe de l'autre coté de la barrière ^^'

    @Un célibat au goût de Nutella: mais les claques-tu particulièrement fort sur le sol?

    @Miss Alfie: oui.. au moins ça divertit!

    @Eliabel: Tout à fait d'accord avec toi.

    @Holly :Contente de ne pas être seule à le penser

    @DarkGally : Non tu ne dois pas te faire soigner du tout :). L'article t'a fait rire c'est déjà ça! Tout le monde jalouse un peu les élites, moi la première. Des petits tics énervent bien sur, mais autant en rire.

    @Brodeuse du Phare: ahah très fort. Je suis d'accord avec ton point de vue, les gens vraiment intéressants n'ont pas le besoin (et ne le ressentent pas) de se faire remarquer. Ce qui ne veut pas dire que toute l'élite n'est pas intéressante hein! Il y a des personnes super fortunées et cultivées, qui ne s'en vantent pas.

    @annick: héhé oui, hélas le sens de ce genre de phrase est grillé tout de suite.

    @Doris: Bon courage! Moi j'en sors enfin! 🙂 C'est moi qui compatis du coup! Dis toi que le jour où on ira à Ibiza, nos vacances auront bien plus de saveur que les leurs.

    @Ptite Madame: Un cigare O-O?! Travailler pour continuer ses études, je connais bien! Du coup je vois très bien les regards pleins d'incompréhension qui veulent dire: « pourquoi faire? » de l'élite. Le pire reste encore, le regard « ma pauvre »

Partage ton avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s