Les présentations


« Tu nous rejoins quand alors? »

Quand je serais prête à sortir de mon trou. C’est que, j’ai toujours peur des présentations avec les amis proches. Je veux dire il ne s’agit pas d’une simple rencontre fortuite. Non, là vous savez très bien que tout au long de la soirée vous allez être jugée parce que vous êtes la nouvelle copine de leur super pote. Êtes vous assez jolie/ drôle/ cultivée? Mais surtout à la hauteur de l’ancienne? De celle que tout le monde appréciait, que dis-je, qui faisait partie de la famille avant la séparation.

Face à cela, se pose un véritable problème existentiel: je suis une vraie catastrophe pour les premières rencontres. Qu’ils s’agissent des premiers rendez-vous amoureux, amicaux, professionnels. C’est bien simple..ou je ne parle pas ou à l’inverse je suis prise d’une bonne diarrhée verbale et je me mets à dire tout ce qui me passe par la tête. Dans les deux cas ça ne manque pas..je passe pour une demeurée.

Lire la suite

Publicités

La rouquine, elle emmerde les clichés, et toi avec

« Ah ça sent le roux » (rires gras)

C’étaient les propos d’un jeune homme qui traversait la rue en même temps que moi mais dans le sens opposé. Je me suis arrêtée. Est-ce que je venais bien d’entendre cette phrase dénuée de sens? J’ai eu du mal à comprendre que c’était de moi qu’on parlait. Il faut dire qu’à la base, je suis blonde.

J’aurais pu m’en aller et me dire que de toute façon, c’était sans importance. Des jeunes sans intérêt et sûrement sans avenir.J’aurais pu aussi me raisonner : agresser deux types quand on pèse une cinquantaine de kilos toute mouillée n’est pas vraiment quelque chose de judicieux. Mais voilà..Charlie est une petite nerveuse. Et qui dit « petite nerveuse », dit GROSSE chieuse.

Lire la suite

Je ne suis pas une féministe exacerbée mais disney nous a baisé!


Petite précision avant de lire la suite. Ce post est pour rire un coup.. arrêtez de le prendre au premier degré. MERCI

Il est temps pour moi d’offrir une réalité au monde mesdemoiselles. Une réalité qui a été lâchée par ma sœur un soir (rendons à César ce qui est à César) et qui m’a ouvert les yeux. Les chers Disneys que nous regardions en boucle toute notre enfance, dont nous connaissons encore toutes les chansons par cœur, et que nous rachetons en dvd sont machistes! Et oui! ! Normal qu’adultes nous ayons des problèmes avec les hommes..car la vérité c’est que Disney nous a conditionné!

Commençons simple mais commençons bien.

Lire la suite

Dans un couple, le texto est parfois de trop

Voici une scène classique entre une femme, son homme et son portable :

Il est loin et il vous manque. Normal, il fait froid et vous auriez préféré gazouiller dans ses bras, au chaud, plutôt que de vous acheter un plat surgelé Carrefour pour le manger seule face à une guimauverie télévisuelle. Tout en parcourant les différents choix de pennes, vous vous demandez ce qu’il peut bien faire, avec qui il est et surtout est ce qu’il pense à vous.
C’est alors que votre bras se met à bouger tout seul. Hop, c’est plus fort que tout, vous devez empoigner votre portable pour lui écrire une niaiserie par texto du style « je pense à toi ». Jusqu’ici tout va bien..

Par la suite les choses se corsent car oui… vous avez à faire à l’attente.. Normal, l’homme est sûrement en soirée et préfère la passer d’une autre façon que fixé sur son téléphone. Vous-même, vous pétez un câble lorsqu’un de vos potes (quand ce n’est pas vous) est scotché à son portable alors que vous lui racontez votre journée de boulot..Mais au lieu de raisonner dans ce sens.. vous voilà frustrée!

Lire la suite

Etre stagiaire

Oui ça y est, c’est officiel! Me voilà stagiaire pour un journal..un vrai de vrai. Un support palpable, vendable et avec des articles à mon nom dedans. Joie!

Retour sur ma venue dans la ville-qui-sent–le-hareng-et-on-en-est-content.

Quand on arrive dans un nouvel endroit, le plus dur, c’est de l’accepter.

Me voilà parachutée dans une rédaction au cœur d’une ville que je ne connais pas. Rien ne me semble familier et pourtant.. l’équipe, très chaleureuse, me fait déjà me sentir à ma place.

A peine ai-je passé la porte que me voilà « adoptée » par une nouvelle famille.. et ce pour trois semaines. Maintenant que j’écris enfin pour les autres, je dois me confronter à moi-même. Et si je tapais une bêtise? Et si mon article ne plaisait pas? Et si malgré les cent milles corrections mon papier comportait encore des coquilles?

Lire la suite

Où tituberai-je?

Dans mon lit

Énumération mentale de tout ce que j’ai à faire

Je m’en vais en stage à partir de demain et il faudrait peut être que je trouve le courage de faire mon sac.

Il fait trop moche. Pas de soleil = pas de motivation CQFD.

Parfois j’ai tellement l’impression de n’être rien que je me fiche de tout. Les envies sont présentes. Les objectifs bien classés. Mais encore faut il avoir la force de tout mettre en forme.

Lire la suite

Et si.


« Et si tu n’avais pas été avec lui à l’époque, tu aurais été avec moi? »

Et si…

Et si j’aimais pas les cons?

Et si j’avais compris avant ce que tu ressentais?

Et si j’étais restée à Paris et que tu l’avais pas rencontrée?

Rien n’aurait changé. Je ne sais pas vivre dans les « si ».C’est un dialogue de fou de se demander ce qu’on serait devenu, « si » on avait pas fait ces choix là.

Lire la suite