La madeleine

Me revoilà, je vous écris perdue dans un amoncellement d’objets que je ne sais plus où ranger.
J’ai décidé de redonner vie à ma chambre dans la maison familiale. Je l’avais laissée à l’abandon depuis ma rupture avec N. Il faut dire que cette pièce est devenue davantage une partie de nous qu’un bout de moi.
Alors voilà..je change tout de place, je range tout, je vire certaines choses. J’essaye de lui redonner une identité. La mienne. Une trace simple de ce que je suis aujourd’hui. Histoire de la voir comme un deuxième chez moi. Je n’avais pas de notion de « chez moi » avant mon appartement d’aujourd’hui. Je savais à la rigueur ce qu’était un « chez nous » mais à vrai dire je ne m’y suis jamais sentie bien.
Publicités

Mon petit prince

Voilà. C’est le moment. Je voudrais vous présenter Armand.

Armand c’est mon petit comédien. Il a 16 ans mais il joue déjà comme une grande personne. Il a toujours le sourire aux lèvres. Il fait genre tout va bien quand ça brûle à l’intérieur.
Parce qu’Armand il sait qu’il est jeune et que c’est maintenant qu’il faut qu’il profite. Il a une bonne bande de copains avec lesquels il fait toujours n’importe quoi. Mais c’est drôle. Et ça fait des jolis souvenirs.

Lire la suite

Bilan personnel

 

Je suis désolée de tout ce retard. C’est que j’ai été débordée par la paperasse en attente.
Des mots à écrire, à réécrire. La cohérence de mes articles. La correction d’orthographe. Cinquième cafés. Aider les collègues, se remettre en question. Ne pas manger par manque de temps. Tout relire. Boucler le journal. Se rendre compte qu’il manque des illustrations. Imprimer. Avoir son projet dans les mains. Souffler enfin.
Maintenant c’est les fameuses « vacances » tant attendues. Je me sens idiote car à peine quatre jours de passés et je ressens déjà un vide. J’aime ma vie car il y a peu de temps morts. Et pourtant je râle souvent de ce trop plein. Comme n’importe quel individu je crois… C’est ma façon à moi, un peu trop explosive de passer mon stress. Je me met à rêver de soirées seule avec moi. Mon ordinateur. Vous. Glander devant une série qui ne demande pas l’ excitation intense de mon mono-neurone..Mais il ne faut jamais que cet état larversque dure trop longtemps. Car alors c’est le drame.

L’infidèle se confie

Oyez Mesdames. Votre rédactrice est allée en milieu hostile pour affronter un spécimen (hélas) non rare: un homme infidèle. En une interview se cache la tentative de comprendre le pourquoi du comment d’un..et bien heu.. oui désolée…d’un gros con! Pour vous le décrire, H (nous tairons son nom) est un peu intimidant. C’est un beau parleur. Il respire la confiance en soi (voir le narcissisme). Et puis tout semble lui réussir. Les filles sont en pâmoison devant lui, il est drôle, a une jolie carrière, du charme et une chérie depuis sept ans. Mais voilà, le masque du garçon idéal tombe quand on sait que H trompe sa copine depuis 5 ans déjà..alors qu’il vie avec depuis neuf mois.

Quand les démons s’en vont..

Moi: « tu sais ce qui m’a le plus choquée dans notre rendez vous de tout à l’heure?« 
Blondie: « non dis moi »
Moi: « tu ne m’as même pas demandé comment j’allais. Ce que je faisais en ce moment ou autre… Les seules questions que tu m’as posées étaient sur ma vision de toi. »
Tout est dit.
Je ne suis pas vraiment triste même si l’ego est au plus bas.
C’est qu’il fait trop froid,
C’est que je ne sais pas ce que je cherche,
C’est que je marche à l’envers et que je ne dors pas assez.